Cercle Psychanalytique de Paris

 

KOAN

Un koan du zen rapporte qu’une vache tenta de s’échapper de son étable en sautant par une lucarne. La tête passe, dit l’histoire, le corps passe, mais la queue ne passa pas et demeura dans l’étable.

Interprétation de Lacan : « les écrits passent et la parole reste et demeure »,  contrairement à ce qu’on nous dit d’habitude.

Et de quoi la parole assure la puissance, le triomphe et la pérennité ? De la queue, symbole de la jouissance…

KOAN Vache


Voir aussi


Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*